Documentaire : Le marketing vert, le grand maquillage

Voici un excellent reportage de l’émission Cash Investigation sur France 2, à ne pas rater. On y décortique le greenwashing de masse auquel nous faisons face actuellement. Les marques et les produits que l’on achète passent tous au vert. Mais de vert, il n’y a souvent que la couleur… Le premier exemple du reportage est flagrant, Volvic qui vante la première bouteille d’origine végétale. Incroyable non ?

Le reportage soulève également qu’il n’existe pas de contrôle strict de la véracité des messages communiqués par les publicités. Si vous avez des interrogations sur des produits, vous pouvez cependant consulter des sites comme celui de l’Observatoire Indépendant de la Publicité qui vise à rétablir la juste information.

Pour terminer, vous noterez la remarque sur Saen Connery qui, pour sa partition à une pub du Crédit Agricole, a touché plus de 4 millions d’Euros pour avoir prononcé ces 11 mots : « Credit Agricole, back to common sence. It’s time for green banking ». Verdir son image, ça a aussi un coût…

2 Comments

  • Victor - auteur
    Victor - auteur a commenté le 21 janvier 2015 Répondre

    merci pour cette belle découverte, un docu très intéressant

    des chiffres à retenir: Areva a payé plus de 15 millions d’euros pour créer une publicité (évidemment mensongère) au lieu de réhabiliter les zones ravagées par l’extraction minière de substances radiocatives au Gabon, par exemple

    par contre je n’ai pas compris ce que venait faire la fin sur l’industrie du tabac

    quel est le rapport avec le green washing ?

    un documentaire qui fait échos à la phrase d’Orwell:

    Faire de la publicité, c’est agiter un bâton dans l’auge à cochons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *