Gouvernance populaire

mains en cercleQue se passe t-il lorsqu’un groupe de personnes décide de se rassembler et s’affranchir du système politique dominant ? Peut-on désobéir ? Peut-on vivre ensemble sans hiérarchie et prendre des décisions ? Nous avons pris l’habitude de demander à des personnes ou des systèmes de décider pour nous, d’être responsable des aléas de notre vie. Quand ce n’est pas le gouvernement, c’est mon patron, ma voisine, la police, mes parents, la mairie, l’administration etc.

De plus en plus de personnes font maintenant le choix de reprendre en main leur vie, n’attendant plus vainement que les solutions viennent de l’extérieur. La crise et les politiques d’austérité font naître au sein des populations de nouvelles manières d’agir et de s’organiser. Il s’agit de dépasser cette peur et ce complexe d’infériorité politique qui nous incitent à croire que si nous ne faisons pas confiance à des instances et des professionnels qui contrôlent tout, l’humanité ne saurait se prendre en main, générant le chaos du chacun pour soi. Heureusement, les expériences humaines sont suffisamment nombreuses pour rappeler à chacun d’entre nous que c’est justement la quête de pouvoir et de contrôle qui attise les inégalités, la ségrégation, l’injustice, la violence. Au contraire, les expériences de gouvernance populaire rassemblent toutes les énergies au service de l’harmonie et du respect de chacun, permettant une organisation souple de la vie commune, ne considérant personne comme inférieur ou supérieur. Il s’agit de ne plus avoir peur de qui je suis, de croire en mon désir profond d’harmonie, de prendre conscience que j’ai le droit d’être là, que j’ai ma place, que je suis responsable, que je sois analphabète, instruit, jeune, âgé et quelles que soient ma situation, mes idées et mes croyances.

« Le bateau est en sécurité dans le port. Mais ce n’est pas pour cela que les bateaux ont été construits. » Paulo Coelho

La gouvernance populaire en réponse aux oligarchies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *