Simplicite-volontaire-5-Daniel-le-boulanger

Daniel, le boulanger qui réinventa son métier

Voilà 30 ans que le boulanger Daniel Testard ne travaille le pain que 2 jours par semaine. Pour le vendre, il a ouvert son fournil à ses clients, qui viennent chercher leur pain quand ils le souhaitent et qui payent directement dans la caisse.

« L’avantage du système, c’est que personne n’est prisonnier de l’autre. Les gens peuvent venir quand ils veulent, même la nuit, même le lendemain, et moi, je peux être là ou pas là »

«  J’ai toujours résisté à l’idée que soit on augmente son chiffre d’affaires, soit on disparaît.
Moi je suis resté avec le même chiffre d’affaires depuis le début, c’est-à-dire 2 jours de pain…
 »

Entre la boulangerie, le jardin, l’astrologie, la musique et l’écriture, Daniel a su trouver son équilibre et son rythme. Parce qu’il a su se contenter du nécessaire et faire confiance, il peut vivre pleinement sa vie.

« Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre. »

L’équipe de Sideways, qui a réalisé ce petit reportage, nous invite à nous poser également la question : Et nous, que pourrions-nous réinventer pour unifier notre vie ?

Et pour en savoir plus sur le mode de vie de Daniel, rendez-vous sur la page consacrée au reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *